Écritoire (pour papa)


Dessinoir serait sans doute un terme plus juste, s’il existait… Boite à dessins?

Il s’agit ici de me fabriquer une boite à dessin, permettant de stocker mon matériel d’une part, et ponctuellement de me servir de table de travail (posé sur les genoux par exemple).

Je me suis mis au dessin, de façon plus régulière et intensive. Pas un par jour, mais j’espère y arriver.

Du coup, je suis souvent amené à sortir mon matériel. Pour des raisons pratiques, ce dernier est réparti en plusieurs endroits: les crayons dans un tiroir, le papier dans un autre, la règle dans une étagère, la gomme on ne sait jamais où…

Notons l’extrait de la phrase ci dessus: pour des raisons pratiques. Laissons infuser dans notre esprit. Pratique, vraiment? En fait, pas du tout. Disons plutôt pénible. D’où l’idée géniale (si, si) de me fabriquer une boite tout en un, permettant de tout stocker en un seul endroit. Certaines mauvaises langues diront: ben oui, pas sorcier de penser à ça…

J’ai commencé par faire une recherche dans des magasins divers, sans succès. Faut dire que je suis exigeant. Je voulais une boite de rangement avec des dimensions adhoc, qui puisse également servir de support pour travailler dans des conditions extrêmes.

Par conditions extrêmes, je veux dire le fait d’être sur un canapé avec la boite sur les genoux… Bref, le commerce ne produit pas ce genre de chose.

Donc, direction Castorama, après une petite étude plus ou moins mesurée, et quelques plans griffonnés…

Matériaux

Rien de compliqué…

  • deux plaques de bois de dimensions égales, 23 × 32 cm dans mon cas (un peu plus qu’une feuille A4, même si je dessine rarement sur aussi grand).
  • un tasseau de 2m, de 4 × 1 cm environ (4 sera la hauteur interne de la boite, si si)
  • quelques chutes de tasseaux 1 × 1 cm (pour les séparations internes, j’aurais sans doute pu optimiser ce point – voir plus loin)
  • un bout de plaque de plastique (reste de l’écritoire dragon de mon fils, ce qui sera le support d’écriture, lisse et facilement nettoyable des éventuelles traces de feutre)
  • colle à bois
  • charnière
  • feutrine autocollante (pour l’intérieur)
  • tampon de feutre (pour éviter de rayer une table…) également recyclés
  • peinture blanche laquée
  • du café (facultatif)

Matériel

Là encore, on a tout sous la main (à priori)…

  • scie à bois
  • lime à bois
  • règle
  • crayon
  • perceuse
  • cutter
  • un pinceau et son nettoyant
  • une cuillère à café pour ouvrir le pot de peinture; sinon un tournevis plat
  • une baguette de traiteur asiatique, en bois, pour touiller la peinture
  • machine à café (facultatif, n’est utile que si on prend le café sus-mentionné)

 Étapes

Commencer par scier les tasseaux aux bonnes dimensions, c’est à dire celles des plateaux. Avec une boite à anglaiser, j’aurais sans doute fait des angles… mais impossible de remettre la main dessus (pas sûr d’en avoir une à la réflexion).

Limer un peu les bords.

ecritoire-papa-1

Mettre la colle sur les bords des tasseaux, ainsi que sur le fond. Laisser s’évaporer les solvants (ça pue, penser à ouvrir la fenêtre) et attendre 10minutes, le temps par exemple de commencer la rédaction de cet article.

Coller en serrant fortement. Attention, la prise est immédiate et définitive (c’est ce qu’ils disent). Appuyer fortement; prévoir un peu avant de ressortir un vieux dictionnaire New Oxford Dictionnary of english, gros pavé de deux milles cent cinquante deux pages, qui prend la poussière depuis des lustres (Google et autres ont un peu mis à mal ce genre d’ouvrage, mais ne sont pas de poids en matière de collage…)

ecritoire-papa-2

Réfléchir à la répartition interne. C’est le plus dur, il faut que je fasse des séparations, pour répartir les instruments: crayons, papier, etc… Le plus simple est de faire des essais de dispositions… Le tout doit être pratique à utiliser mais également pas trop pénible à construire (c’est là où une réflexion en amont m’aurait sans doute fait acheter autre chose pour l’intérieur). Utiliser le même tasseau épais me ferait perdre trop de place. Je passe donc sur des plaques de plastique, blanches, plus fines… Le temps de retrouver quelques bouts de tasseaux plus petits pour faire des encoches, et c’est reparti: scie, lime, colle, solvant, fenêtre, pressage…

Utiliser le temps des solvants pour commencer à ranger les outils… et sortir la perceuse!

Coller, et utiliser le temps de séchage pour percer le plateau (au diamètre de mes feutres Sakura) ceci afin de disposer les essentiels pendant une séance de travail.

Ne reste plus qu’à peindre… et attendre le séchage (quelques jours, plusieurs couches)

ecritoire-papa-3

Une fois sec, coller de la feutrine sur le fond et les bords (pour ne pas abimer les pointes des crayons).

Et voilà!

Fidèle à mon habitude, cet article est publié en octobre 2015, pour un travail réalisé… début janvier!

Oui, je sais mais cette fois ci j’ai des excuses: voir l’article 2015, année de tous les changements.

Mais du coup, on peut en parler avec du recul.

L’écritoire, je m’en sers de plus en plus souvent, et il me rend de très grands services. Le plaisir d’avoir tout sous la main, motive (le fait d’avoir plus de place du fait du nouvel appartement aussi).

Et du coup, hop, je prends la boite, la pose sur mes genoux sur le canapé (ou sur le transat du balcon désormais) pour un petit gribouillage relaxant.

Parfois, je pose tout sur la table et dessine à plat (dans ce cas, la boite sert de boite, je dessine sur la table c’est plus à hauteur). Ce qui motive d’ailleurs mon p’tit bonhomme à dessiner à côté de son papa… Moins relaxant (il ne peut s’empêcher de parler pour commenter ses dessins) mais oh combien agréable et sympathique.

ecritoire-papa-4

Après réflexion, peut être quelques évolutions seraient intéressantes, comme par exemple mieux gérer les trous (si j’ouvre la boite en cours de séance pour prendre un autre ustensile, les crayons ont tendance à se casser la… figure). Un détail, que je résoudrais sans doute un jour.

En tout cas, une bonne boite à dessin 😉

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2019...