Achats Fimo (2) – matériel de base


Faire des bijoux en pâte polymère (Fimo…) suppose de s’équiper un minimum. En matériel, et en pâtes bien entendu. Je commencerais donc par une série de posts sur les investissements de base, puisque c’est par là que j’ai commencé…

Dans ce deuxième volet, le matériel indispensable pour commencer (à mon sens).

Le premier outil est bien sur ses mains qui permettront de malaxer, pétrir, etc. Le coup de main, lui, vient après, mais s’avèrera utile aussi…

Un four pour cuire la pâte (110° / 30 min / chaleur tournante) et une ventilation pour les vapeurs toxiques éventuelles. Un bol d’eau avec des glaçons permet d’arrêter net la cuisson ce quisemble recommandée par beaucoup. La cuisson solidifie les créations. A noter que l’on peut cuire plusieurs fois sans problème.

Indispensable aussi, des lames de découpe pour couper et tailler. J’utilise pour l’instant une lame de cutter à moquette mais elle est parfois un peu courte. Investir dans une lame spécifique plus longue (certaines sont ondulées ce qui peut être intéressant).

Un support de coupe le plus lisse et résistant possible. J’ai testé :

  • la planche à découper Ikéa en plastique (non lisse, laisse des marques dans la pâte, rapidement abandonnée, mais peut donner un effet intéressant)
  • le plateau blanc en plastique, mais risque de l’abimer
  • un vieux carrelage trouvé à la cave, blanc, lisse, impécable. Je recommande (même si pour rouler des pièces un peu longue il risque de poser soucis)

Une machine à pâtes, idéale pour obtenir des tranches fines et régulières. A défaut, un rouleau et un peu plus de patience. Le rouleau (en plastique dur ou en verre) pouvant de toute façon s’avérer utile, ou son équivalent artisanal (canette de bière, bouteille en verre…).

De quoi percer pour faire des pendentifs / perles : cures dents, piques à brochettes, aiguilles de couture, à tricoter… Tout dépend du diamètre bien sûr.

Une petite règle métalique permet de faire des découpes nettes, de mesurer, d’ajuster…

Des boites pour ranger les pièces créées. Ca s’accumule vite… J’ai opté pour des boites d’alu, théoriquement destinées à la cuisine (pour cuire / congeler / réfrigérer des aliments). S’emboitent à vide, passent au four, et se ferment avec du carton, relativement hermétiquement… Sympa ! Les mêmes pour ranger les outils d’ailleurs, ainsi que les pains de pâte entamés (ou non)…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2019...