Parure matière


Ce 25 mai, réalisation d’une parure matière.

C’est à dire avec des effets de textures et reliefs des plus sympatiques…

Dans un atelier de Flo, cela va sans dire!

Pour reprendre le descriptif du cours:

Réalisation d’une canne sculptée en pâte polymère dans les couleurs de votre choix. Suivi du montage d’un pendentif, d’une bague et de boucles d’oreilles en pâte polymère.

Car oui, vous l’avez bien lu (si vous en doutiez) il y a un descriptif des cours associés à chaque cours!!! Si!

Et on pourrait même ajouter (si vous en doutiez) que Flo prépare ses cours à l’avance. Si. Mais personne n’en doutais… Non? Ah bon!

Voilà ce que nous y fimes, ce que nous y fimotâme:

Oui, il y a la matière, mais pas la parure. Faute de temps, toujours.

Je n’y ai pas noté grand chose à ce cours là. La tête ailleurs sans doute. Mais tout de même, quatre petites remarques qui laisserons les uns comme les autres songeurs.

Comme d’habitude, des évèvements qui eurent lieu, des phrases qui furent prononcées, sans les noms, sans les contextes…

  • Une évocation de la vierge fimotique
  • La phrase qui fait le pendant à d’autres évènements souvent relatés sur ce blog: C*** a le Q chaud… (là pour le coup, je me souviens, mais je dirais pas qui)
  • Nous avons aussi noté que Lucette a pris des initiatives! Mais je ne sais plus lesquelles.
  • Et le fameux: Il y a un bout de Chantal sur la machine à pâte

Notons surtout que ce cours marque la fin des cours de la saison 2012-2013. Oui, j’ai un retard faramineux.

Non pas que c’était le dernier, mais le dernier cours n’a pas eu lieu, faute de participant si j’ai tout compris. Pourtant, j’en étais, mais sans doute que l’approche des vacances a eu raison des bonnes volontés…

Bref, ce cours fut bien sympathique, où ne plannait pas encore une ambiance de fin d’année (car nous ne le savions pas encore). Ce qui de fait nous a privé de ce cours très spécial, le dernier de l’année, où les élèves sont intenable et la prof aussi.

Ok, les habitués vous dirons que c’est à chaque fois.

Mais non, le dernier cours est toujours un peu plus pire dans le délire. Du moins, le dernier que l’on sait que c’est le dernier, pas le dernier que l’on ne sait pas que c’est le dernier. Car le dernier que l’on ne sait pas que c’est le dernier nous prive d’une ambiance que… Euh, je tourne en rond là?

Allez, j’ai bouclé la saison, et mon retard avec!

A suivre…

3 commentaires

Répondre à Richard - Dont Worry Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2019...