Fournée 45 – lannières, carottes…


Il y a des jours, comme ce lundi 8 mars ou tout est mal parti. Pourtant, j’avais un peu de temps, et la motivation…

Mais pour des raisons techniques, la fournée a été limitée à quelques pièces…

En fait, la principale difficulté technique est due à la pâte elle même. Pour une raison que j’ai du mal à expliquer, elle était très difficile à travailler, très dure, friable. Avec un peu de mal, j’ai réussi à malaxer suffisament pour extraires quelques quantités minimums afin que je puisse commencer, mais… bof.

J’ai complété ma série de carottes issues de la fournée précédente (oui, carottes… un peu spéciale, je vous l’accorde). Ainsi qu’un petit scalpage comme appris à l’atelier précédent. Et mes deux essais d’emberlificotage de lanière rose (mais comment puis-je appeler ça ?). Demande un peu d’affinage dans les formes, mais intéressant.

Ajoutons à cela quelques fabrications de moules en pate beurk pour une prochaine fois (mais elle même était bien dure à travailler).

Du coup, plutôt que de m’obstiner, j’ai décidé d’arrêter là, et de passer à autre chose (repassage entre autre)…

4 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2019...