Folle fournée…


Dans l’esprit expérimental, créatif et tourmenté qui m’anime, je me suis lancé dans un truc de dingue. Un truc fou fou fou.

Une sorte de test autour du… plastique fou ! Derrière ce test, un double test : la découpe du shrink plastic via le craft robo…

Plastique fou ?

N’ayant pas moi même expérimenté pour l’heure, le plastique fou restait un truc abstrait, intéressant, me faisant dire un jour, peut être. Et l’autre matin, chez Rougié Plé, me voici face a un paquet. J’hésite, pas très longtemps, je n’en avais encore jamais rencontré en vrai…

Ce plastique dingue est donc une feuille de plastique, A4, possèdant une surface lisse et une mate. En théorie, on dessine sur la mate avec des feutres, des crayons de couleurs ou autre pastels, le motif final se regardant via la surface brillante (donc dessinez à l’envers).

Un passage au four ménager à 150°C pendant 10 minutes (variable selon les fours dit-on), la feuille va se gondoler puis revenir à plat, mais beaucoup plus petite (de 5 à 7 fois selon les sources). Un bon gros livre dessus finalisera la chose…

Si on le colore, un coup de vernis sur la surface mate permet de fixer les pigments. Pour mon usage de gabarit, je n’ai pas ouvert ma boite de crayons de couleurs…


On remarque le fort rétrecissement de la taille

Découpe du modèle : crafty en action

Crafty ? Voir à ce sujet mon post récent sur cette machine géniale. Un cutter piloté par ordinateur, avec une précision que mes pauvres mains n’atteindront jamais. Spécialisé dans le papier un peu épais, il est surtout utilisé par les scrapbookeuses.

Mais, ne pouvant m’empêcher, je suis prêt à le tester avec de nombreuses matières (dans la limite du raisonnable). L’idée étant de trouver LE truc me permettant de fabriquer des formes destinées à me servir de gabarit pour la découpe de la Fimo.

Mes premiers essais se sont orientés vers les papiers, bristols et autres, avec un succès relatif (a mon avis trop fin pour arriver a réellement servir en Fimo). De bons résultats avec des papiers plastifiés.

Et sur le Forum Crafty, dans la rubrique ça coupe, ça coupe pas, le Plastique fou était classé dans la catégorie ça coupe pas.

Cela ne m’a pas empêcher de me dire… hum, et si ça coupait quand même ?

Donc forcément, me voici lancé dans le logiciel inkScape pour affiner un modèle d’oiseau volé je ne sais plus où, hélas. Puis, conversion pour le logiciel du robo.

Lancement de la découpe, lame rouge, en 3 passes, vitesse lente, profondeur max. Le résultat est quasi parfait, seules certains angles un peu serrés seront finalisé au cutter.

 Pari réussi !

A lire sur D'W

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2019...