Finitions : sciage, ponçage, vernissage…


Hééé oui, depuis le temps qu’on me presse de présenter des créations terminées, j’ai donc attaqué le dimanche 7 juin au matin, après avoir voté, un atelier finitions.

A commencer par le vernissage de certaines pièces.

Mais pourquoi mettre ça dans la rubrique bricolage ? Peut-être car je n’ai pas de rubrique fiasco total… Enfin, à moduler un brin, tout n’est pas totalement foutu…

On me vante depuis un bail les propriétés du vernis Cléopatre Glassificateur. Et de ce que j’en lis sur les blogs des unes et des autres, les résultats semblent a la hauteur. Muni d’un pot, me voici à lire la notice et commencer à barbouiller une sélection de mes plus belles pièces en stock (à mon gout bien sûr). Au pinceau plat comme il se doit.

Et avec entrain. Pensant, naïvement, qu’une couche un peu épaisse rendrait un résultat intéressant, proche de la résine. Contrairement à ce que m’avais conseillé ma vénérable professeur Florence… Mais ça semblait bien se passer, et j’étais confiant, je me suis peut être emporté.

Pensant, naïvement, qu’une cuisson au four (comme indiqué sur l’étiquette) serait intéressante pour ne pas avoir à attendre les 7 jours de séchage (comme écrit là encore sur l’étiquette).

Bref, au four. Voici le résultat ci dessous, du moins des pièces les plus atteintes

Sans commentaire ? Hum… Si. Toujours une bonne habitude, tirer parti de mes échecs pour ne pas les reproduire.

Donc :

  1. Pas de couche épaisse. Faire ça en plusieurs fois.
  2. Le passage au four ne semble pas être un problème en soit. Certaines pièces (couche fine) ont un rendu impéc’
  3. Si couche épaisse, ne pas mettre de chaleur tournante (j’imagine que ça empire le problème vu l’allure des bulles). Mais de toutes façons, voir le point un.
  4. Toujours faire un essai sur quelques pièces ratées pour voir ce que cela donne avant d’attaquer sur des belles… Et pourtant ça semble tellement évident…
  5. Etre patient, il est peut être préférable d’attendre les 7 jours quand même.

Comme les pièces étaient intéressantes, cela énerve d’autant plus de les foirer à la finition. J’ai donc ressorti le papier à poncer et retirer la couche de vernis. Au bout de presque une demi heure (!) j’ai réussi à récupérer totalement 2 pièces (voir ci dessous à gauche)… Il faut dire que je n’avais plus beaucoup de papier à gros grains. J’en racheterai donc, et je pense pouvoir récupérer la plupart. Donc, bref, semi fiasco, formateur.

Histoire de ne pas totalement perdre ma journée, j’ai fais d’autres essais sur la résine, dont sciage et ponçage.

La scie sortie, la résine se scie sans soucis. Si, si.

Par contre cela laisse des traces de scie, il faut donc poncer. Mais le ponçage a tendance à casser la transparence. Il faut peut être essayer un grain ultra fin (mais je suis aussi en rupture de stock). Ou refaire une légère couche de résine (ou de vernis ?) pour la finition finale…

13 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2019...