Embout – extrusion à trou (3/3)


Dans l’épisode précédent, nous avons vu la fabrication d’embouts additionnels pour le Clay Gun, en utilisant des pièces de 2 centimes d’euros.

Nous allons maintenant réaliser un embout pour créer des extrusions creuses pour… encore moins cher !

Difficulté : un peu moins que l’autre– Coût : 5 centimes (de franc)

Extrusion creuse ?

Makin commercialise également des disques pour extrusion creuse, appelé ClayCore, sous forme de deux jeux de 3, avec des diamètres différents. Vendu une douzaine d’euros chaque set… Mon montage à 5 centimes de franc permettra de remplacer les 6 disques… Voire même plus comme vous allez le voir.

Le principe de l’extrusion creuse est relativement simple, même si j’ai eu un peu de mal à le visualiser (n’ayant pas les fameux disques). J’ai essayé de vous faire un schéma, mais pas sur que ça aide.

Bref : la pâte Fimo (en bleu) va se faufiller dans les trous du ClayCore pour ressortir par le disque d’extrusion classique. Mais comme le téton dudit ClayCore est présent, il va obliger la pâte à rester autour. D’où extrusion creuse. Le petit disque en rebord (orange) sur mon schéma permet de garantir un espacement pour le circuit de la pâte.

D’un disque à l’autre, seul le diamètre du téton change.

Fabrication de l’embout

Le plus dur pour ce montage est de trouver une pièce qui entre DANS le corps du Clay Gun, c’est à dire 1,8 cm. Mon porte monnaie ne disposant pas de cette perle rare, j’ai cherché dans mes tiroirs pour tomber sur quelques pièces oubliées de l’époque des francs.

Et là… 5 centimes ! Ca rentre, et ça coute encore moins cher que le montage précédent!

En suivant la méthode expliquée dans l’épisode 2, faire donc 5 trous dans la pièce en question (sans états d’âmes hein, cela ne vaut plus rien, souvenons nous). Bref.

Un trou au centre, et 4 dans les coins.

(je vous laisse quelques instants pour savourer le sel de la phrase précédente)

On notera au passage que les 5 cts de franc se percent plus facilement que les 2cts d’euros. Veillez aussi à ne pas faire les trous des coins trop dans les coins (laisser à quelques milimètres du bord, de la taille d’un fil de cuivre). Je pense que 3 ou 5 trous peuvent très bien faire l’affaire aussi.

Pour faire le téton, j’ai commencé mes essais par un rivet. Il faut en effet une tige de métal (pour la résistance) avec un bout large (pour ne pas sortir du trou), et un trou fin (qui va sortir via le disque). Un clou peut aussi faire l’affaire (voir ci dessous). Il suffit de le glisser dans le trou central de la pièce.

Pour le séparateur (orange sur le schéma), un simple fil de cuivre sera nickel (savourez ce sel là aussi). Il faut simplement lui faire faire une courbe pour qu’il ait un diamètre extérieur de 1,8 cm (il doit entrer dans le Clay Gun) et, si on le pose sur la pièce, il faut que les trous dans les coins (!) ne soient pas bouchés.

Ne reste plus qu’à glisser un embout, de la pâte beurk et tester…

Expérimentations

Contre toute attente (j’avais un doute) cela fonctionne parfaitement.

J’avoue que j’avais fait faire deux tours à l’anneau de cuivre, qui s’est totalement écrasé, bouchant un ou deux trous de la pièce. Un simple anneau résoud le problème. Le nettoyage du tout est un peu compliqué parce que ça s’encrasse vite.

Rien n’empêche ensuite de varier donc les tétons, en mettant des rivets de tailles différentes, des clous… J’ai même testé avec une attache parisienne pour obtenir des trous rectangulaires. L’intérêt de la chose m’échappe, mais après tout… En changeant la taille du clou ou du rivet, on change bien sûr la taille du trou de l’extrusion. Rien n’empêche de faire le même montage avec plusieurs pièces (et donc trou central différent) ou d’intervertir les tiges (si ça flotte un peu, c’est pas grave, cela sera stabilisé par la pâte).

NB: dans la première version j’avais mis que c’étaient des pièces de 10 centimes. En fait, je me suis trompé, c’est bien des 5 centimes

Si vous vous servez de ce tuto, faites moi signe (ou si c’est pas clair…) !

A lire sur D'W

6 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2021...