Domino’s day… jeux pour le train


Mon fils (3,5 ans et des poussières) aime jouer aux dominos. Il est même très fort.

Dans quelques jours nous allons prendre le train. Si, pour les vacances!

Si on combine ces deux informations, cela nous donne…

Suspens insoutenable?

Oui… et on va le faire durer un peu…

Donc, on va prendre le train, et il va falloir occuper ce beau monde. A savoir un petit de 3ans et demi, ainsi qu’une tante d’un peu plus de 80. On va emporter des crayons de couleurs, la tablette de papa (avec tous les jeux qui vont avec) un pique nique mais il va falloir tout de même tenir 3 heures…

Or donc, on va apporter aussi quelques jeux.

Mais le soucis des jeux, c’est que cela prend vite de la place.

Bon, alors ?

J’ai donc décidé, cela me trottait dans la tête depuis quelques jours, de me lancer dans la création d’un jeu de dominos pour jouer dans le train.

Et porté par mon élan, un jeu de memory, et un jeu de loto

Non, ce ne sont pas des dominos en Fimo (cela pourrait sans doute, mais le temps me manque pour essayer, et j’ai un peu peur de la solidité de la chose).

Donc, ce sera du papier (fort et plastifié).

Des dominos en papier ? Après tout…

On va donc combiner mes compétences en informatique (recherche sur Internet, manipulation de logiciel de dessin – inkScape en l’ocurence) et de mes compétences en loisirs créatifs (coupage). Et d’ex homme au foyer (pour le repassage)

Ainsi, il est vrai, qu’un peu de temps car je suis en vacances!

Recherche iconographique

Pour cela, c’est Google Image qui va me servir. Je fais une petite recherche sur svg+animal (au départ) voulant faire un jeu de domino sur le thème des animaux.

SVG car c’est un format vectoriel, ce qui permet de retravailler les images aisément, entre autre en taille, sans déformation (via Illustrator, ou inkScape, son équivalent gratuit que j’adore utiliser).

Après moults hésitations, je retiens cette série d’acteurs, en provenance du site AllFreeDownload:

Les images des autres jeux réalisés – voir plus bas – proviendront également de ce même site…

Travail informatique…

La chose est un peu technique, je m’en excuse, mais je note au passage les manipulations pour pouvoir les reproduire facilement.

Premièrement, mettre les acteurs à la même taille. J’ai donc fait six carrés de 100×100, et ajusté chaque animal pour que la dimension maximale fasse 85, en conservant bien les proportions. Ensuite, on centre chaque animal dans son carré et on groupe.

Ne reste plus qu’à cloner (Alt+D dans inkScape) chaque carré en autant de combinaisons (donc 6×6, incluant les doubles).

Le plus fastidieux sans doute: aligner tout bien comme il faut..

Dans la foulée, j’ai fait un jeu de memory (sur le même principe), et un loto… Ce dernier a été un peu plus difficile à réaliser, vu le nombre de pièces, donc de recherche d’image, mais également du callage entre les pions et les jetons… En outre, le passage en niveaux de gris et blanc des figures sur les cartes a été un petit casse tête.

Passage au réel

Ne reste plus qu’à imprimer (laser couleur, papier 160gr).

Le loto étant un peu plus lourd en terme de poids de fichier, il faudra au préalable l’exporter en image avant impression (mon imprimante trouve ses limites de mémoire). C’est d’ailleurs depuis cette image exportée que j’ai réalisé le passage en niveaux de gris.

Pour une prochaine fois, penser à remplir le bac de papier 160gr pour éviter les bourrages papier (ne mettre qu’une feuille à la fois fait planter le truc)..

Et bien sûr plastifier.

Cette étape est la plus longue: il faut plastifier au fer à repasser, ce qui inclus le repassage de la pile de linge (vu que le fer est sorti n’est ce pas…).

Il faut pour cela un torchon plié en deux, et un fer.

Poser un torchon bien plat (déjà repassé donc), la feuille prise en sandwich entre les plastiques, et un autre torchon. Fer maxi, passer pendant 1 minutes environ (un peu comme les étiquettes nominatives que l’on met sur les vêtements du petit).

Une fois refroidi, la découpe, aux ciseaux.

Et voilà !

Galerie…

Le jeu de dominos en action. Jeremy y est très fort, même s’il est mauvais joueur, il n’aime pas perdre. Quand il gagne par contre, il se met à danser en criant…

Va falloir gérer ça dans le train (connaissant ma tante, fort à parier que le petit va gagner souvent).

Le memory (Jeremy y joue parfois sur la tablette, mais il n’a pas encore essayé avec des cartes, une première donc).

Le loto. Vu le nombre de pièce, pas sûr qu’on le sorte dans le train. S’il y a de la perte, on pourra en réimprimer (mais une fois de retour seulement)

Ne reste plus qu’à réfléchir au rangement / transport de tout ça…

Un autre bricolage d’ici lundi ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2018...