Créer un couvercle à visser…


L’idée est ici de faire un essai pour créer une boite, ou plus exactement se pencher sur la fermeture du couvercle de la boite.

Il existe de nombreux moyens de fermer un couvercle, mais le vissage permet une fermeture assez intéressante et résistante.

Mais comment le faire en Fimo ? Voici une technique très simple…

C’est en voyant dans la rue un morceau de tire bouchon il y a deux jours, que j’ai eu une sorte d’illumination pour la création d’un pas de vis. Les chemins de la création sont impénétrables…
Je le dis tout de suite, il faut le voir plus comme une piste de réflexion que comme un projet abouti.

Le matériel nécessaire est à la portée de tous : un écrou et un boulon, les deux assortis et aux dimensions du couvercle. Dans mon cas, j’en ai pris un trop petit, mais je n’en avais pas de plus grand…
Et bien sûr de la pate (ici, de la beurk, pour l’expérience).

Ceci dit, le principe est universel, quelque soit la taille… D’ailleurs, on en trouve de toutes dimensions – et dans certaines boutiques on peut les acheter à la pièce (ou le plus souvent au poids, ce qui permet d’en prendre de différents diamètres – attention à toujours prendre des couples, un mâle et une femelle de diamètre adapté).

Etape 1 – le couvercle

Le couvercle comportera la partie mâle. Pour cela, vous prennez le boulon (on moule donc le mâle dans la femelle, et inversement).

1) Glissez un boudin de pate dans le boulon (ça doit flotter un peu)

2) Tassez le tout (ça ne flotte plus) et modelez le haut du couvercle

3) Dévissez gentiment

Etape 2 – le corps

Le corps sera donc basé sur l’écrou (l’inverse du précédent donc, la femelle sera moulée autour du mâle).

4) Modelez le corps de la boite

5) Tassez le haut de la boite autour de l’écrou et dévissez gentiment

6) Il n’y a plus qu’a cuire…

C’est ici que mon improvisation trouve ses limites : cette boite ne peut servir à rien…

Etape 2bis – variante

Comme mon premier essai était un peu foireux (le pas de vis fonctionne bien, mais je ne vois pas à quoi peut servir cette boite), j’ai tenté une autre version…

7) Faire une plaque, et enroulez là autour de l’écrou

8) Dévissez gentient (toujours), et faites le couvercle (voir étape 1)

9) Cuire…

Comme le premier écrou était un peu difficile à dévisser gentiment, j’ai aspergé le second d’un peu d’eau. Ca colle moins, et se dévisse facilement.

Pour que mâle et femelle soient bien bord à bord, il est possible de passer un coup de cutter (avant de dévisser l’écrou, en phase 5 et 8), ou de poncer un peu après cuisson.

Si ça accroche une fois le tout cuit, il est possible de poncer l’intérieur du pas de vis. Comment ? En vissant la version Fimo dans la version métal (donc, si vous avez suivi, on vis le couvercle en Fimo dans l’écrou, et on vis le boulon dans le corps en Fimo).

Conclusion

Autant la boite n°2 doit pouvoir servir telle quelle, pour faire un petit bijou avec un message à l’intérieur (en retravaillant un peu le couvercle, et en la décorant bien entendu), autant l’autre, j’ai beau réfléchir… Peut être pour faire une flasque à whisky (et encore…) ou pour stocker quelques perles.

Mais à la limite, mon essai est transformé : le pas de vis est nickel, le couvercle se ferme (et reste fermé). Il y a, pour être honnête, un tout petit peu de jeu sur l’une, la pate étant un peu molle en cette saison – j’ai peut être un peu forcé au dévissage.

Ne reste plus qu’à trouver un couple écrou / boulon de diamètre adapté pour un projet plus intéressant…

3 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2019...