Bagues Total Fimo


Ce 13 novembre, un atelier de groupe dont le thème était la création de bagues entièrement en Fimo.

Où comment des techniques connues deviennent pas évidentes si on y ajoute un ingrédient de base : la précision…

Le principe des bagues totales Fimo est simple : on fait une bague, en Fimo, intégralement, y compris le support. Bref, que de la Fimo. Ce qui semble simple au départ.

Mais bien sûr, comme toujours, les choses qui paraissent simples ne le sont pas tant que ça. Dans le cas présent, il faut faire attention au trou (qui doit être bien rond, à la bonne taille, parfait). Et il faut bien sûr faire attention à la bague, qui se voit de partout, donc sans raccord, un peu comme si elle était faite d’un bloc.

Deux bagues entièrement en Fimo…

Bien entendu, guidé par notre humble professeur et ses fameux Aquepeutcheu (dont l’orthographe m’échape). Un mot bref mais lourd de sens. En essayant de le traduire dans ma langue, je pense que cela donnerait : non, ne fait pas comme ça, ne touche à rien, j’arrive, après il sera trop tard. Sa version courte étant Arkami, qui lui signifie plutôt arrête toi, j’arrive. Je ne saurai jamais quelle langue parle notre professeur, sans doute une langue réservée aux initiés des hautes sphères de la Fimo, comme le Na’vi est réservés aux élus de Pandora (Avatar), ou autre Klingon StarTreckien… Un jour j’écrirai un lexique…

Bref, ceci étant posé, nous avons passé un atelier très sympathique, bien déjanté comme à l’habitude, et j’ai apris de nombreuses choses. Entre autre, que si on ajoute un peu de blanc, cela donne une touche de … blanc.

En même temps, si on ne le dit pas…

A lire ailleurs

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2021...