Mica Shift et scalpage


Ce samedi 6 mars, l’atelier en folie s’est encore réuni pour travailler du cutter, et scalper à tout va dans notre matière phare…

En effet, Mica Shift, trace fantome et scalpage étaient au programme…

Exceptionnellement et provisoirement, je ne vos présenterais pas tout de suite ce qui est sorti du cours, tout simplement car la pièce principale est au vernissage, en train de sécher… Et j’ai un peu la flemme de sortir l’appareil photo, il faudra donc attendre le montage. Na. Pour une fois que je termine une pièce diront certain(e)s…

Du coup, je vole la photo sur le blog de Florence, pour vous présenter le travail de tous. Pas toutes, non, tous. Au masculin, car on l’emporte. Si, si… Non pas que nous étions plus nombreux que les filles, mais j’étais secondé par Michel, pour son deuxième atelier…

Florence, en pleine forme, nous a appris a empiler les plaques pour faire des tours de Babibel (!). Car, a l’instar de Dieu qui multiplie les langues pour empêcher les hommes de se comprendre et construire la tour de Babel, Florence multiplie parfois les langues pour nous empêcher de la comprendre. On ne sait plus si c’est de l’anglais, du belge ou du français. D’autant qu’elle ne finit pas toujours ses…

Bref, elle nous a tout de même expliqué qu’il faut que ça monte, pas que ça descende. Ce qui dans le contexte de la tour de Babibel peut se comprendre, mais c’était plus dit dans le contexte j’avais deux hommes…Youpie!!!, et du coup, peut prêter à confusion encore.

Revenons un peu à l’atelier. Nous avions profusions de couleurs (mais pas le droit d’en prendre trop). Une base en Premo nacrée (plus pigmentée que les Fimo, mais qui peuvent tout de même convenir), et 3 Fimo assorties. Nous fumes plusieurs à nous orienter vers le cuivre premo / sahara / chocolat / cognac, avec des résultats d’ailleurs totalement différents. Sauf le cognac, qui a bien sûr permis de franches rigolades, surtout quand Flo nous demande si on est tous faits (ce qui en français signifie que l’on est saoul, si, si).

D’autant qu’elle m’a avoué ne lire mon blog qu’après avoir bu un coup… Ce que je recommande (avec modération).

Encore un bon moment donc !

PS: Florence, tu as vu, je n’ai pas parlé des mouches, alors ne me tue pas…

A lire ailleurs

6 commentaires

Répondre à Nausicaa Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2021...