Embout pour extrudeuse – métal (2/3)


Dans l’épisode précédent, nous avons vu la fabrication d’embouts additionnels pour le Clay Gun, dans différentes matières. Aucune ne s’est trouvée assez résistante à l’usage – sauf la bouteille de lait.

Désireux d’obtenir un résultat solide, j’ai donc continué mes expérimentations…

Difficulté : quand même… – Coût : 2 centimes (d’euros)

En fait, j’avais constaté que les pièces de 2 cts d’euros sont exactement du même diamètre que les disques du Clay Gun. Je m’en étais même servi pour la découpe de mon expérimentation en Fimo de l’épisode 1…

Et l’autre jour, en surfant sur une boutique sur Internet, je vois un un bijou nostalgie, a savoir une pièce de 1 franc montée en bague, si, si (et vendu 5 euros de mémoire).

Et là, le choc, la révélation.

Pourquoi ne pas utiliser ma pièce de 2 cts non pas en tant que guide de coupe, mais en tant que disque à extruder ? Hum ? Hum ?

Après avoir surmonté mon cas de conscience (on ne détruit pas l’argent, c’est quand même 2cts, et autre si je loupe mon montage je vais me ruiner…) j’ai donc pris la décision et sorti le grand jeu (et le matériel…).

Fabrication de l’embout

Côté matériel, il vous faut donc une perceuse (une vraie, pas une Dremel), une ou plusieurs mèches pour métal (différents diamètres, tout dépend du projet de trou…), un étau, des mini limes à métal.

Ok, tout ceci coûte plus de 2 centimes d’euros si vous n’êtes pas équipé. Mais si vous l’êtes, ben c’est déjà payé, donc…

Côté processus, rien de bien sorcier…

Faites un repère au centre de la pièce (à peu près) avec un feutre indélébile.

Percez avec la perçeuse. Attention, c’est pas simple car ce petit bout de métal est très solide ! On augmentera la facture de 2 mèches à métal qui ce sont brisées net. Mais ce n’est pas du au montage mais à ma maladresse. Bref, procédez avec fermeté mais souplesse (?)

Limez dans le trou avec une petite lime pour former la forme adhoc… Bien fignoler, ébavurer, il faut que cela soit le plus lisse possible (pas simple).

Et voilà…

Pour la forme rectangulaire, j’ai fait deux trous et limé entre pour creuser la différence… Je pense que pour un triangle, faire 3 trous n’est pas sot – ou un petit trou et un plus grand (mais je n’avais plus de monnaie pour tester). Bref, là, à vous d’improviser.

Expérimentations

Ensuite, ben comme dans l’épisode 1, ne reste que l’épreuve en grandeur réelle.

On bourre le Clay Gun de pate beurk, et on visse sans fin. Sans soucis, le filin est impeccable, la pièce résiste. On rebourre, et on recommence. No soucy…

Je pense même que mon disque à moi est dans l’absolu plus solide que les disques fournis par Makin… Certes, je suis pas sûr d’arriver à produire toutes les formes avec la même finesse. Encore que, c’est après un jeu de patience (et de lime…)

Les limites de l’expérience ? Ben… Il ne s’adresse qu’aux européens qui disposent d’Euros. Nos amis québécois qui me lisent peut être ne pourrons sans doute pas réaliser le montage. Mais peut être qu’ils ont des pièces de 1,9 cm – ou de 0.748031496 pouce. Au pire, il y a du troc à faire…

Si vous vous servez de ce tuto, faites moi signe (ou si c’est pas clair…) !

Nous verrons dans la troisième partie, comment en partant de ce montage réaliser un embout pour des extrusions creuses (avec un trou au milieu…)

A lire sur D'W

7 commentaires

Répondre à Hizou Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS: il peut vous paraître étrange de cocher la case précisant que vous n'êtes pas un robot...
Mais ceci est lié à la lutte contre le spam, hélas inévitable sur un site en 2021...